Hydronix logo

Il existe plusieurs méthodes de mesure d'humidité dans les contrôles de procédés en ligne en dehors de la méthode par micro-ondes. Il s'agit notamment des techniques résistive, capacitive, à infra-rouge et nucléaire. Chacune a ses inconvénients et aucune ne constitue une solution idéale pour un contrôleur d'usine.

Resistive:
Cette technique est sujette à erreur car l'eau ne se comporte pas comme un conducteur constant. Par exemple, l'eau distillée n'est pas conductrice d'électricité, contrairement à l'eau salée. Cette technique est donc sérieusement compromise par la présence de contaminants dans l'eau.

Capacitive:
C'est une méthode plus courante pour mesurer l'humidité, mais elle est également sensible aux contaminants dans l'eau. Sa plage de détection de l'humidité est aussi limitée.

Infra-rouge:
Cette méthode de mesure de l'humidité est très répandue, mais comme il s'agit d'une technique réflective, elle ne fournit qu'une mesure de surface non représentative de l'humidité totale dans le produit. Cette technique est coûteuse et nécessite un équipement spécialement étalonné et un environnement à l'abri de la poussière et de l'humidité.

Nucléaire
La technique de mesure de l'humidité nucléaire offre une méthode précise de contrôle de l'humidité. Néanmoins, elle ne convient pas à beaucoup d'industries, peut se montrer extrêmement coûteuse et nécessite un grand volume de matériau pour fonctionner efficacement.

En comparaison de ces autres méthodes de mesure de l'humidité, la méthode à micro-ondes d'Hydronix est la moins sensible aux impuretés, à la couleur, à la taille des particules ou à la température et se montre totalement fiable.

Méthode de mesure de l'humidité par micro-ondes

Molécule d'eau dipolairePour mesurer précisément l'humidité, il est nécessaire de déterminer le nombre de molécules d'eau présentes dans le matériau. Pour y parvenir, le matériau à mesurer passe sur la face en céramique ou tête de la sonde d'humidité à micro-ondes, qui émet un champ électromagnétique extrêmement faible. Grâce à l'effet dipolaire d'une molécule d'eau, la fréquence de résonance d'un résonateur à micro-ondes varie en fonction des changements de taux d'humidité. Ce sont ces variations qui sont détectées par l'électronique de la sonde. Elles sont donc mesurées sous forme « d'unités non calibrées » qui sont calibrées par un procédé d'étalonnage afin de produire une lecture précise de l'humidité présente. Le signal obtenu est envoyé, via une liaison de communication analogique (de 0 à 20 mA [0 à 10 V] ou de 4 à 20 mA) ou numérique RS485, au système de contrôle de l'usine,ce qui permet d'ajuster le procédé d'ajout d'eau pour l'automatiser.